1er bilan zéro déchet

1er bilan zéro déchet

Je voulais revenir sur le sujet car il me tient à cœur et je pense que c’est important pour vous comme pour moi de faire un 1er bilan ! Tout d’abord, je veux revenir sur ce qui m’a motivé et poussé à me pencher sur le sujet…

L’écologie

J’ai toujours fais attention à la planète car c’est important, mais peut être pas de façon active au départ. Je votais « vert » si je puis dire à une époque, quand j’ai commencé à voter, l’écologie était une de mes occupations principale en politique. Mais pour des élections présidentielles, je ne le faisais pas car ils n’avaient pas assez de charisme, d’ambition et leurs programmes me semblaient à l’époque trop vague et un peu utopique. J’étais étudiante dans les années 1990/1995. Bon oui, je vais avoir 46 le 20 février prochain, je ne fais plus partie des jeunes comme on peut l’entendre aujourd’hui !!

Bref, pour dire que je fais attention, j’ai toujours trié mes déchets, eu plusieurs bacs à poubelle et un compost dés que ce fut possible. Je recycle énormément de choses et je donne ou revend quand je n’utilise plus. A la maison, c’est pareil avec les enfants, nous leur avons appris à respecter les animaux, les plantes et fleurs, la nature en général. Au bureau, je recycle le papier et je fais attention à n’imprimer que si c’est nécessaire.

Mais j’ai voulu aller plus loin et je me suis intéressé à la tendance #zérodéchet !! Oui je parle de tendance, car certains surfent sur la vague et le sujet et on m’a même reproché de le faire aussi, oui sans doute ! Mais je m’en fous car si on fait un geste, puis un autre et encore un… au final cela peut faire beaucoup surtout si on est nombreux à se lancer.

Ma maman nous a donné à manger bio et je le fais parfois aussi. Bon parfois quand t’es petit et que tu bois du jus de navets, je peux vous dire que tu râles et que tu ne comprends pas pourquoi ! Donc, le bio, oui mais pas que et surtout le bio logique et cohérent !

Le biologique

Oui mais pas pour tout et pas n’importe quel bio !! Les kiwis bio de Nouvelle Zélande, je n’ai absolument rien contre, mais je préfère les kiwis cultivés en France, même s’ils ne sont pas bio !! Et oui, au risque de vous déplaire, le bio qui fait des kilomètres, je ne le cautionne pas et je n’en veux pas !! Parce que son impact carbone n’est pas bon et au final, il pollue bien plus… Donc depuis des années, je mangeais beaucoup plus local, que bio avant tout !

Changements

Des idées prises sur le net, des lectures, du bon sens et des astuces plus loin, le #zérodéchet a fait son entrée chez nous au sein de notre famille. D’abord, j’étais seule car en tant que femme je me suis toujours posée des questions et puis en tant que maman, je fais attention à certaines choses. Chacun met ses priorités en avant, ce sont mes idées, je ne dis pas qu’elles sont les meilleures, ce sont juste les miennes ! Donc, comme je pensais que la tendance zéro déchet était une très bonne idée, j’ai expliqué à mon époux et à mes enfants ce que je voulais faire et ne plus faire.

Les courses

Je me suis mis à faire mes courses avec des sacs en coton et à faire attention à certains produits, à certaines dépenses… Je vous en ai déjà parlé et j’ai partagé avec vous mes courses zéro déchet et mes nouvelles routines beauté Donc, nous n’avons presque plus de sacs plastiques, mais nous avons récupéré au supermarché les nouveaux sac biodégradables, nous attendons de voir ce que cela donne dans le compost !! Je vous en reparlerais plus tard. Les courses se font au marché ou au supermarché avec les sacs en coton et les sacs cabas que nous avions déjà. Je colle mes étiquettes dessus et je n’ai pas de souci à la caisse.

Les déchets

Elle a diminué mais je trouve que mon compost a augmenté !! Et oui, je composte plus de choses, comme les mouchoirs en papier et le papier absorbant. J’ai prévu de les remplacer… J’ai déjà commencé par couper des morceaux de coton pour faire des mouchoirs, je m’en sers dans la salle de bain et il m’arrive de me moucher aussi avec ! Pour le papier, j’ai acheté « des feuilles » en éponge et coton, mais au final j’aurais du les prendre sans boutons pressions. Même si je peux les enrouler autour de mon ancien support, je pense que des petites serviettes auraient la même utilisation à côté du lavabo !

Désencombrement

Nous avons commencé et je tiens à vous prévenir, c’est la tâche la plus chiante et la plus longue !! Oui vous avez bien lu !! Bon ok, si bous n’avez rien à trier tant mieux, mais si vous aimez chiner, que vous gardez les cours de vos enfants et quand en plus vous venez de retrouver les vôtres, c’est la cata !!!! Je ne m’étends pas car chacun peut décider ou pas de le faire, et c’est vraiment selon sa vie, sa façon de vivre, de garder ou pas certaines choses…

Photo partagée sur mon compte Instagram

J’ai fini par trouver la solution, je fais 15/20 minutes par jour, voire 30 minutes. Cela me permet de ne pas m’épuiser ni de refuser de le faire, car je peux vous dire que c’est la facilité !! Bon j’aurais pas du en plus réorganiser mon atelier de créatrice, mais en fait c’était nécessaire pour avancer et développer mon affaire…

Car quand vous désencombrez, vous devez le faire en sachant que allez faire des choix toutes les 30 secondes, et si vous le faites à deux, cela peut devenir compliqué… Soit vous avez la même envie de passer à autre chose et vous trier vite et bien, soit vous entendez « non mais tu veux jeter la carte d’anniversaire que ma mère m’a envoyé en 2007? » Oui, je vous assure, ce n’est presque pas caricatural !! Pour mon atelier c’est pareil, sauf qu’il faut que je finisse pour avancer. Je vais trier au fur et à mesure un peu tous les jours, sinon, je perds trop de temps.

Beauté

Je reviens sur ce sujet, car en temps que femme et maman de 2 filles ados, il y a de quoi dire !! Nous sommes passées toutes les 3 aux carrés et lingettes lavables. C’est facile, c’est rentable car une fois acheté vous les gardez longtemps. Les laver ne prend pas de temps, on les glisse avec le reste du linge. Je vous en ai déjà parlé, j’en crée et c’est tout naturellement que je teste les produits et que j’ai demandé à mes filles de le faire aussi ! Nous avons pu modifier certains détails et je trouve bien pratique et économique de l’avoir fait.

Si vous ne connaissez pas mes créations, sachez que je vous propose :

  • des carrés doux lavables en coton et bambou certifié Oekotex par lot de 3 (env. 12,5 cm de côté pour une bonne prise en main) au tarif de 12€50 et 23€50 les 6. Ils peuvent passer en machine à 30/40° voire 60° mais c’est vous qui voyez. Le bambou Oekotex est garanti sans produit chimique, c’est important pour la peau et surtout c’est très doux !

  • des lot de 3 lingettes roses, vertes ou bleues, très douces et bi-face. Parfaites pour les bébés, Emilie en a acheté pour les offrir à la Baby Shower de Morgane ! Vous pouvez les utiliser pour le change, la toilette, les soins du corps, du visage. Nous les utilisons pour nous démaquiller les yeux tant elles sont douces !

  • Profitez du code LOVELOVE pour tester les articles lavables, – 30 % à partir de 5€00 d’achat jusqu’au 14/02/2017  sur toute la boutique. Vous trouverez des idées cadeaux, des affiches et des cartes pour votre amoureu(se)x !!

Nous avons acheté notre 1er vrai savon de Marseille (vert à base d’huile d’olive : sodium olivate) en octobre, nous l’utilisons tous les jours à 5 personnes pour nous laver le corps et/ou les cheveux. J’en ai racheté un courant décembre, mais j’ai préféré un savon d’Alep, encore plus doux pour la peau. Je les prends en boutique bio ou sur le net, pareil pour les shampoings solides. Les 1ers acheté en octobre également doivent être remplacés ! Vous pouvez donc aisément faire le calcul de la durée d’utilisation d’un cube de savon de Marseille ou d’Alep : env. 2/3 mois selon le nombre de personnes et l’utilisation. J’avais coupé le savon de Marseille en tranches pour partir fin octobre avec un couteau à pain (à dents) pour en mettre dans toutes les trousses de toilette. Nous les avons fini pour nous démaquiller le soir ou le matin. Attention aux yeux, le savon cela peut piquer !!

Je ne mets presque plus de maquillage, sauf le mascara, je finis mes tubes. Et sur mon visage et mes joues, je mets juste de la poudre de soleil, fabriquée maison, voir la recette.

J’ai changé de dentifrice et j’en ai trouvé un en boite métallique dans une boutique en vrac, il s’agit de celui-ci. Vous pouvez le trouver également dans la boutique d’origine Pachamamaï

Il me convient, il est à base d’argile verte.et j’alterne avec du bicarbonate de soude très très fin qu’on utilise en cuisine. Mon champoing anti pelliculaire noir vient de chez eux aussi et je viens de finaliser ma commande, les produits sont de bonnes qualité, Vegan, et efficaces. Je vous les conseille.

Nous sommes contents et ravis de ces changements dans notre vie et nous continuons notre démarche Zéro Déchet !!

Pour conclure ce 1er bilan zéro déchet, je pourrais vous dire que je ne suis pas parfaite et que ma poubelle déborde… Mais quand je jette, je jette en réfléchissant à deux fois. Je me dis j’en fais quoi de ce déchet ?

J’ai fais du tri dans mon atelier comme je le disais et j’ai des « voisins » qui partent faire le 4L Trophy. Aussi, j’ai mis de côté  pour les enfants marocains, des crayons, des feuilles de papier… plein de fournitures non utilisées. Cela m’a permis de donner une seconde vie à tous les petits crayons de couleurs par exemple dont on ne se servait pas ! Et d’autres enfants pourront à leur tour faire dessiner et apprendre à lire et à écrire. Ok, un rallye auto n’est pas très écologique, mais avec un dimension humanitaire, je me dis que c’est déjà une autre façon de faire ! Je vous en reparlerais plus tard car nous allons suivre leur aventure !

A très vite !!

Laisser un commentaire