Cette rentrée, j’ai changé de cap…!

Changer de cap !

Je partage ce jour un article trouvé sur Mid & Plus, la suite de mon article est à la fin de ce partage…

Au retour des vacances, nous pensons souvent à tous les points positifs de cette période de détente et percevons septembre comme la fin des bonheurs ressentis. Comment nous libérer de cette nostalgie et aborder positivement cette rentrée ? Voici 12 techniques pour y parvenir, comme les 12 mois de l’année, afin de prolonger le bien-être de notre été, gérer positivement notre stress lié aux changements, au rythme nouveau, au quotidien et rester acteur de notre vie. 

La reprise de la gestion de notre quotidien familial et professionnel est source de stress par les interrogations, les doutes qu’elle suscite. Se poser des questions est humain et permet de mieux définir nos besoins, aborder notre rentrée sur de nouvelles bases, nous ouvrir à de nouvelles habitudes. Mais les questionnements ne doivent pas rester au stade ruminant et ressassant source de stress nous empêchant d’exprimer le meilleur de nous-mêmes.

1. Accueillir et accepter nos émotions, nos ressentis, être à l’écoute de nos besoins.

2. Lister le point ou les points qui nous dérangent et œuvrer uniquement sur ceux qui nous concernent avec bienveillance.©Pixabay -Listing Stress-Midetplus

3. Lister les situations vécues difficilement l’an passé, elles sont une opportunité pour explorer les pistes d’amélioration à mettre en place et définir les actions à mettre en œuvre. Commencer par un petit objectif, essayer, tester et adapter pour aller toujours vers ce qui semble le plus facilement réalisable et permet d’être plus serein afin d’oser réaliser ensuite de plus grands objectifs.

4. Se libérer de nos peurs par la conscience de l’instant présent. Là, est la réalité dans l’instant. Appréciez ce qui est et ce que nous avons.

5. Faire en fonction de nos ressentis, ce que nous pensons, et non pas en fonction de ce nous imaginons que les autres pensent. Un bon dialogue évite et résout bien des conflits, des souffrances intériorisées et parfois infondées. Se rappeler qu’une relation, c’est 50/50. Rendre à l’autre ce qui lui appartient, ne pas rester dans l’attente de qui ne vous sera peut-être jamais donné, pour œuvrer sur les 50 % qui vous appartiennent.

6. Parler au présent et remplacer ces mots par je choisis, je fais, je réalise… source de motivation et de passage à l’action.

7. Laisser le futile de côté et nous concentrer sur l’essentiel. Nous ne pouvons pas tout faire, nous faisons au mieux, avec les moyens qui sont les nôtres. Éviter la culpabilité en nous rappelant que la qualité prévaut sur la quantité.

8. Lister, chaque jour, en fin de journée, tout ce que nous avons fait, même les petites choses qui semblent insignifiantes. C’est être plus conscient de ce que nous faisons. Se féliciter et s’endormir avec satisfaction, plutôt que de penser à ce qui n’a pas été fait et reste à faire, car nous aurons toujours quelque chose à faire.

9. Lâcher-prise sur la comparaison. Nous sommes uniques, nos ressentis, émotions, actions sont propres à chacun d’entre nous. Il y n’a pas de bonne ou mauvaise façon de faire, l’important est d’être en paix avec nous-mêmes.

10. Éviter de confondre vitesse et précipitation, de travailler sous pression avec le sentiment de devoir©Pixabay-Temps Stress-Midetplus faire, d’être dans l’obligation. Les idées, la créativité sont présentes dans les moments de calme, de détente et de ressourcement. S’accorder des moments de pause, s’aérer, pratiquer une activité, source de joie, sport, travaux manuels, marche, sortie entre amis… pour se reconnecter à ses ressources, s’ouvrir à de nouvelles idées.

11. S’octroyer du temps pour prendre du recul, oser exprimer ses difficultés auprès d’une personne bienveillante et/ou auprès d’un professionnel de l’accompagnement. Ces étapes sont nécessaires et salutaires pour prendre du recul par rapport à notre comportement et aux événements.

12. Percevoir la rentrée comme une ouverture sur la nouveauté où nous avons la possibilité de savourer le moment présent et voir les points positifs de notre vie. Par exemple, nous avons vécu entourés de la famille, d’amis, de proches, la rentrée est l’occasion de retrouver notre intimité, notre foyer, notre rythme. Elle signifie aussi la reprise des activités suspendues durant l’été (club de sport, atelier créatif…), l’occasion de s’accorder un moment à soi pour son bien-être, de prendre ou reprendre ses habitudes alimentaires, d’envisager des stratégies pour conserver une partie des habitudes estivales qui nous ont fait du bien.

Bonne rentrée à toutes et tous, fidèles à vous-mêmes, je vous souhaite d’apprivoiser votre stress et de développer votre savoir-être pour savoir-faire !

Virginie Lefranc, Thérapeute, Coach de vie, Consultante, Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel, Gestion stress social et professionnel Stress Psychothérapie

Cet article a fait écho en moi, et j’ai pensé qu’il serait intéressant de le partager. Car je change de cap en cette rentrée, je veux travailler et vivre autrement… Je change de CAP !

Pourquoi ?

J’en parlé dernièrement et je vous ai promis de revenir sur le sujet ! En fait, j’avais 3 jobs, ou du moins 3 activités en plus de ma vie de maman !!!

  • Je travaillais à mi-temps pour une société, j’étais responsable Suivi-Qualité et je gérais une équipe d’env. 20/25 personnes selon les périodes, je faisais cela depuis env. 7 ans.
  • Je gère la chambre en Bed & Breakfast que j’ai ouverte au sein de notre maison.
  • Je crée de la papeterie, des créations textiles et je gère mon blog sous le pseudo Marie-Maguelone !

Je n’arrivais pas à tout gérer et j’étais frustrée, tout le temps, je courrais sans avoir le choix car j’avais des contraintes. Je sais que c’est le cas de nombreuses femmes et de nombreuses mamans mais j’ai dis STOP et j’ai changé de cap!

IMG_0931-0

D’abord, j’ai discuté avec mon homme pour lui dire ce que je voulais et ce que je ne voulais pas. Quand je lui ai annoncé que j’envisageais de démissionner, il a eu peur, un salaire en moins, même si c’est un demi-salaire, c’est angoissant. Je lui ai prouvé par A + B, que financièrement c’était possible et que je ferais des efforts sur certains postes de dépenses. Quand je veux quelque chose, je peux être convaincante mais en fait je balise aussi et finalement je lui ai dit « La peur n’empêche pas le danger !! » Après des moments d’hésitation, il revenait à la charge pour me faire changer d’avis… Un matin, je lui ai dit stop aussi, soit il était OK et ne revenait plus sur la décision, soit on devait en trouver une autre solution.

Comme cet été, nous sommes retournés en Angleterre, je suis revenue avec une pêche d’enfer!! (Mais pour tout vous dire, j’ai pleuré quand on s’est garé pour attendre le bateau… Je ne sais toujours pas pourquoi… Peut être que je ne savais pas ce qui allait se passer et j’avais peur, ou peut être j’avais trop les boules de quitter ce pays que j’aime tant…!) Il y a une énergie qui me dépasse, un peu comme aux States, tout est possible. J’avais vécu cela déjà l’an passé en septembre, j’avais la pêche et je trouvais qu’en France on manquait d’énergie… Je m’égare un peu mais c’est mon vécu.

Donc, pour faire court, je sais cet article va être long, mais quand on tourne une page de sa vie, c’est long… j’ai démissionné en août le lendemain du jour ou je suis revenue de vacances ! J’ai demandé à être dispensée du préavis, ma boite a été sympa et ce fut accepté. Je suis donc sans emploi salarié au 11/08, les papiers arriveront plus tard, mais c’est officiel ce jour là ! J’avoue que je ne m’en rends pas encore compte ! Les enfants sont toujours en vacances et mon homme aussi. Mais un grand pas est fait ! Je peux maintenant changer de cap…

Comment ?

Pour prouver à tous ceux qui me prennent pour une dingue, ma maman la 1ère, elle ne comprendra pas quand je lui dis quelques jours plus tard ! que je ne suis pas dingue… Je cherche du travail et j’ai l’idée de postuler dans les mairies autour de chez moi, je veux trouver une activité ou je pourrais exercer mes talents de créatrice. Bref, je postule pour les TAP/NAP qui ont lieu dans les écoles maternelles et primaires. Je cherche une activité qui me permette de créer, de participer aux marchés de créateurs que j’ai déjà commencé de faire cet été, et qui me permette aussi de gérer la chambre du B & B ! Je sais, je veux beaucoup, mais j’y arrive et 15 jours après avoir démissionnée, je retrouve du travail !! Je deviens Conteuse en maternelle. Je vais lire des histoires aux enfants et ensuite, nous travaillerons sur ces histoires en dessin, coloriage, découpage, collage, écriture… Je deviens vacataire pour l’année 2015/2016.

IMG_0951

La chance sourit aux audacieux, dit on !! Et bien, je pense que oui ! Depuis, que j’ai démissionné, je me sens libre et surtout je maîtrise mon temps, du moins j’essaie de le maîtriser et j’y arrive pas trop mal. J’ai un nouveau coin bureau et un nouveau planner, vous l’avez déjà vu et il m’aide dans mon organisation. C’est pour moi, une façon de lister ce que je dois faire et il regroupe plein de fonction, merci les planners ! J’ai même découvert des groupes sur FCB, Instagram et Pinterest de planners addicts !! On échange nos idées, nos besoins… bref, de la bienveillance et de l’encouragement, tout ce que je cherchais pour ce changement de cap !!

Je terminerais mon article, qui est pour moi, un article très personnel, une première… en vous disant que je suis contente d’avoir changé de cap ! Je sais que ma nouvelle route sera longue, semée d’embûches, de joies et de réussites… Mais que je suis ravie de l’avoir fait et que la prochaine étape est de développer mon activité de créatrice et de voir si c’est possible ! Tout un programme !! C’est un nouveau départ pour moi… Je teste en étant présente sur des marchés et si je vois que cela fonctionne, alors je me lancerais ! C’est un peu comme mon étude de marché. Car présenter ses créations, c’est une chose, les vendre, c’est une autre histoire !!

Alors en cette rentrée, prenez le temps de vous poser et d’aborder cette rentrée avec sérénité… les 12 idées de l’article de M&P vous y aident et m’aident à garder ce nouveau cap !! Je glisse cet article dans Jolis Profils car je pense qu’il en fait partie !

bf8d2df2c4a02ddae0af47fc36032200

13 thoughts on “Cette rentrée, j’ai changé de cap…!

  1. Je comprends totalement ce changement de cap et surtout ce moment juste avant de changer de vie, comme si l’on sautait d’une falaise, à la fois excitant et effrayant.

    En tout cas continue à croire en toi comme ça, tu as bien raison <3

  2. Bravo Carole,
    Tous mes vœux de réussite sur cette nouvelle voie ! Bel exemple de courage pour prendre en main sa vie…
    Bien sincèrement

  3. beau parcours, grande décision…à savourer sans modération:-) Ce sont les gens les plus proches de leurs possibilités qui sont les plus épanouis, et donnent plus: de leur énergie, de leur plaisir à faire ce qu’ils font, de tels choix rejaillissent sur tout le monde, famille, proches, collègues….et pour les enfants c’est super de voir un adulte bien dans ses bottes, avec ses crayons et sa créativité en l’occurence:-)

  4. bravo, pas facile de prendre ce genre de décision, surtout quand on semble bien installée dans sa (routine) vie! Pas évident de lâcher un salaire et d’affronter les incertitudes….
    Je suis sûre que tu vas apprécier le travail avec les petits et que tu vas pouvoir développer ton talent créatif!

    1. Bonjour et merci. Cela me touche de voir que mon histoire peut vous toucher aussi! Avec les petits qui sont des grands de maternelle, je m’éclate! Pour le reste, je verrais bien, car comme je l’ai aussi dis à mon époux que peut il m’arriver!! Belle journée!

Les commentaires sont fermés.

FERMER
CLOSE