Créatrice artisane - Animatrice

Suivez moi !

Machine à coudre !

Machine à coudre !

Pour les couturières…

Je reviens vers vous avec un article sur les machines à coudre… J’ai du en acheter une il y a peu, car la mienne m’a lâchée ! Honte à elle, lâcheuse !

Et j’ai cherché sur le net avant de me décider, j’y reviendrais dans un futur article si le sujet vous intéresse ! Non aujourd’hui, je reviens sur la machine à coudre en général et sur son invention ! Et je partage avec vous, car j’ai trouvé ce lieu magique, la visite d’un atelier artisanal que j’ai découvert grâce au blog Couture enfant et Tricot débutant. Julien fait des vidéos, car il est caméraman à la base et la dernière m’a donnée envie de faire un article sur le blog ! Avoir envie de partager, mais aussi le temps, est important, et là le sujet m’a paru super intéressant ! Alors, je vous donne quelques infos sur les machines à coudre, leurs origines et je vous met la vidéo en bas de l’article pour vous puissiez découvrir ce super atelier artisanal !

Histoire de la machine à coudre

La machine à coudre, inventée au XIXe siècle par Barthélemy Thimonnier. Cet invention eut un impact très fort sur la vie des hommes, car avant on devait coudre ses vêtements soi même ou payer pour les faire faire, comme Julien le rappelle dans sa vidéo.

Barthélemy Thimonnier naît en 1797 à L’Arbresle (Rhône). Il est tailleur de profession et est considéré comme le premier inventeur de la machine à coudre. En observant des ouvrières broder avec un crochet dans son atelier à Amplepuis, près de Saint-Etienne, il a l’idée d’une machine pour coudre plus vite. Pendant quatre ans, il met au point une machine en bois qui coud uniquement le point de chaînette à l’aide d’une aiguille à crochet. Les coutures ne sont pas très solides car les points ne sont pas noués. Il l’appelle « couture mécanique » ou « couseuse ». Sa machine est mise au point en 1829 et il dépose le premier brevet d’invention le 17 avril 1830, avec l’aide financière d’Auguste Ferrand. Elle est présentée à la foire de Paris (16 mai-1er juin 1830), ce qui va permettre de lui trouver des investisseurs.

Ainsi, en 1830, Thimonnier passe une convention avec la société Maison Germain Petit & Cie, rue de Sèvres à Paris. Les 80 machines de l’atelier confectionnent principalement des vêtements militaires. Les ouvriers tailleurs ne considèrent pas la machine comme une aide mais comme une concurrente. Une émeute détruit les machines et menace Thimonnier. Il se retire de la société en 1831. La société est dissoute l’année suivante, quelques mois après la mort du principal financier, Mr. Bonnier.

Malchanceux et désargenté mais pas découragé, Thimonnier s’associe, en 1845, à Jean-Marie Magnin, avocat, pour financer les brevets de perfectionnement, déposés le 19 août 1845 et le 17 octobre 1847, et surtout pour investir dans la fabrication des machines. Magnin devient ainsi à tort co-inventeur de la machine à coudre. Elle est nommée  « couso-brodeur ». Elle coud avec un fil continu et une aiguille et brode. Elle coud environ 300 points à la minute contre 200 points pour la « couture mécanique ». Cette machine est présentée à l’exposition universelle de Paris de 1855 et remporte la médaille de première classe. Thimonnier meurt dans la misère en 1857.

Je vis en Beaujolais et l’Arbresle est en plein cœur du Beaujolais, c’est drôle de se dire que la machine à coudre a été inventée prés de chez moi ! Si la suite de cet article vous intéresse, c’est par ici ! Merci à la BnF pour cet article très complet. Tout cela pour dire, que sans la machine à coudre, on continuerais à la main et cela serait beaucoup plus long ! Merci à cet inventeur de génie !

Atelier artisanal

Et pour vous, voici la vidéo de Julien du blog Couture enfant, qui vous emmène visiter un endroit magique et incroyable ! Je pense que toutes les couturières qui galèrent ou ont déjà galéré avec leur machine comprendront ! C’est l’histoire de 2 frères, qui ont repris le flambeau après leur papa, et réparent des machines à coudre mais pas que…! Merci à Julien de Couture Enfant pour cette visite !

J’espère que cet article très couture vous a plu, si oui, n’hésitez pas à liker et à partager. Je vous retrouve bientôt sur le blog, sur Instagram ou Facebook pour vous donner les dernières News !

A très vite, cousez bien pour celles qui cousent !

Partagez / Share !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.